Compte rendu de ma visite au Forum mission Vivre ensemble du 24/01/2017

 

Je n’ai pu me rendre au Forum de la Mission Vivre Ensemble que l’après-midi, étant en face à face pédagogique le matin. Le compte-rendu de la demie-journée sera donc rapide.

Le lieu, prestigieux, avec une vue magnifique sur le champ de mars donc la Tour Eiffel est un lieu symbolique. Le musée de l’homme pour un forum de la mission Vivre Ensemble, c’est réaffirmer la nécessité de l’accès pour tou.te.s à la culture.

Malheureusement, le lieu nous réservait une surprise : fermeture à 16h30 tapantes, visiteurs et visiteuses évacué.e.s dès 16h15. N’ayant pu venir le matin et ayant souhaité assister à la présentation des projets culturels mis en place par un centre social de Pierrefite-sur-Seine en partenariat avec différents établissements culturels, je n’ai eu que très peu de temps pour rencontrer les établissements présents sur le forum.

Quelques rencontres

Le stand du Défenseur des droits, situé à l’entrée a répondu à mes questions. Cette institution à un rôle concernant les actes du secteur public, de discrimination notamment. Elle a également un rôle de réorientation des demandes des particuliers vers le service d’aide juridique le plus adapté. Leur site internet est très riche et est désormais dans mes favoris car je pense pouvoir trouver auprès de cette institution une information et une écoute sûres.

De nombreux établissements ont un parcours lié au Moyen-Age. Je ne sais pas si c’est le cas tous les ans, si c’est une thématique transversale pour cette année ou un hasard. Les Archives Nationales, comme la BNF (et le musée de la Poste, hors mission Vivre Ensemble proposent des activités et / ou parcours autour de la sitoyenneté. La Cité des Sciences dont l’accueil a été très dynamique, propose des visites de ses expositions permanentes et temporaires ainsi qu’un accueil dans l’espace métiers. Le catalogue de la maison de la radio et de la Philarmonie portent, comme leurs institutions, sur le son et la musique, sur les informations aussi. Je regrette vraiment de n’avoir pu prendre le temps car chaque échange permet de mieux comprendre comment l’institution culturelle s’inscrit dans la mission et les spécificités de ses actions auprès du public du champ social.

Le projet présenté dans l’amphithéatre Jean Rouch s’intitulait « Partage de bonnes pratiques: comment monter un projet inter-établissements ? Témoignage de porteurs de projets ».

Cette présentation à la fois réconfortante sur la voie choisie pour mener des projets culturels dans les différents lieux où je travaille et riche d’idées nouvelles. Le projet présenté s’inscrit finalement dans la démarche actionnelle bien connue des professeurs de FLE, mais aussi dans la pédagogie de projet, qui partage avec elle l’implication des participantes dans une situation de vie sociale. Il s’agit pour ce centre social d’établir un va-et-vient entre la production d’objets (dans le cas présenté la création d’un calendrier) et les visites culturelles. L’objectif est l’objet, les visites culturelles le moyen d’enrichir cette production de connaissances nouvelles, d’élan artistique. La présentation s’est faite conjointement entre la coordinatrice du centre social, l’animatrice socioculturelle, une participante au projet et les deux établissements culturels impliqués (Le musée de l’homme et le Musée de la Poste). Ce partage de la parole, la parole donnée à une habitante s’inscrivent dans la démarche des centres sociaux d’empowerment.

De nombreux conseils ont été donnés au public pour mener ce type de projet et notamment : pour la durée, compter 6 mois du montage du projet à la réalisation de l’objet, relier le projet au projet social pour l’inscrire dans le temps, un projet qui engage la personne, des groupes réduits pour une meilleure circulation dans les musées, calculer la prise en charge du transport, de lanimation, du matériel, de l’impression, prévoir une restitution « officielle », si possible avec les élu.e.s pour donner une autre dimension au projet et associer les établissements culturels à la restitution.

J’espère pouvoir assister plus longuement à la prochaine édition de la Mission Vivre Ensemble pour y trouver de l’inspiration pour monter un projet avec mon public. Une visite un peu plus méthodique serait également bénéfique : récupérer tous les documents pour une lecture ultérieure en équipe, sélectionner quelques exposant.e.s avec qui échanger pour vérifier que leur manière d’envisager les visites et les projets culturels avec les apprenants de Français Langue Etrangère est compatible avec la mienne et assister à une présentation ou table ronde car cela permet de se tenir au courant et donne souvent de l’inspiration.

Enregistrer

Laisser un commentaire

Solve : *
40 ⁄ 20 =